mardi 24 mai 2016

"Space Oddities / Studio Ganaro - 1972-1982"

Le label Born Bad Records nous propose une fois de plus une séduisante compilation de morceaux insolites collectés lors de périlleuses missions d'explorations des territoires les plus reculés de la production discographique française.
Ce nouveau volume de "Space Oddities", exhume le travail de pionniers des musiques électroniques: Eddie Warner, Roger Roger, et Nino Nardini, du Studio Ganaro, dans les Yvelines. Des savants-musiciens qui produisaient ce que l'on nomme de la library music, des créations destinées à illustration sonore pour la télévision, la radio, ou des spectacles, par exemple. Les gars enregistraient au kilomètre, mais ils savaient s'amuser, et avaient souvent un coup d'avance. Capables de dompter les premiers synthétiseurs, ils maîtrisaient l'art de la rythmique atypique, avaient un faible pour le Moog, et pouvaient rendre funky un austère documentaire. Retour vers le retro-futur.
Un disque à découvrir dans une merveilleuse pochette au regard hypnotico-cosmique, réalisée par l'excellent studio de design graphique anglais La Boca.
(disponible en cd et vinyle chez Born Bad Records / L'Autre Distribution)

dimanche 22 mai 2016

JOSEF BILEK -"Serendip"

La bestiole est hybride, ses couleurs sont habilement faussées, elle se déplace en évitant les réconfortants chemins balisés... Effectivement, ce disque virevolte librement du jazz au spoken-word, se pose régulièrement sur des thèmes abstract-hiphop, en alternant parties instrumentales et morceaux chantés/rapés (en français et en anglais). La fusion est totalement maîtrisée, et la diversité des intervenants (une bonne douzaine de musiciens et chanteurs), ou des styles, ne fait que renforcer l'identité de ce projet. La bestiole se nomme "Serendip".
(disponible chez Z Production / InOuïe Distribution)

vendredi 13 mai 2016

BAESHI BANG -"Baeshi Bang"

Un projet un peu cheulou (comme disent les jeunes): un groupe instrumental parisien qui décide de rendre hommage à un chanteur coréen des sixties, que personne ne connait par chez nous, mis à part les amateurs hardcore de swinging k-pop, et les exotic-diggers les plus pointus, j'ai nommé Bae Ho.
Très étrange idée, mais résultat de qualité supérieure. Voici un superbe disque se baladant en toute tranquillité entre easy listening vintage, jazz de cocktail plutôt audacieux, douces nuances asiatiques, et même un petit groove aux notes éthiopiennes...
(disponible chez Buda Musique / Socadisc)

dimanche 8 mai 2016

Le PHONO MUSEUM PARIS

"La grande aventure du son enregistré !", clame l'enseigne du Phono Museum. Nous sommes au coeur de Pigalle, et derrière la porte, une incroyable collection n'attend qu'une chose: vous en mettre plein la vue, et l'ouïe.
Des centaines d'objets, souvent beaux, certains étranges, familiers, ou pas, parfois improbables, ou franchement mystérieux, qui ont tous leur place dans l'histoire. 140 ans d'histoire sonore dans moins de 140 mètres carrés. Phonographes, cylindres, 78 tours, gramophones, tourne-disques, 45 tours, 33 tours, électrophones, jukeboxes, magnétophones... dont une bonne partie est en état de marche, et qu'on fera volontiers fonctionner sous vos yeux ébahis, pour vos oreilles ahuries.
Ce musée, ouvert en 2014, est géré par une association, l'accueil, les explications et démonstrations, sont assurés par des bénévoles, mais le projet reste fragile financièrement, donc n'hésitez pas à prendre votre ticket pour cette caverne d'Ali Baba.
Plus d'infos et d'images sur le site du Phono Museum.

(53 boulevard de Rochechouart, dans le 9ème arrondissement de Paris)

samedi 7 mai 2016

CAPSULA -"Santa Rosa"

Le nom de cet album, "Santa Rosa", est inspiré par une légendaire tempête qui frapperait les Andes chaque année aux alentours du 30 août... tout un programme. Bon, ici, pas de grêle brutale, de vents violents, ou d'abondantes chutes de neige. On prend plutôt de grosses rafales psychédéliques de garage rock, une bonne averse power-pop, et même un ou deux éclairs glam.
Et on apprécie ces intempéries venues d'Argentine. N'attendez pas la fin du mois d'août pour écouter ce disque... et rangez-moi ce k-way, vous risquez d'attraper chaud.
(disponible en cd et vinyle chez Vicious Circle / L'Autre Distribution)


lundi 2 mai 2016

MOP MOP -"Lunar Love"

Il y a trois ans, Mop Mop nous embarquait sur son "Isle Of Magic", et on se laissait volontiers marabouter... Aujourd'hui "Lunar Love" s'avère être également une imparable potion magique sonore.
Andrea Benini, batteur et chef d'orchestre italien, a une fois de plus réuni ses compères pour nous téléporter vers des contrées inconnues mais terriblement attirantes. Des univers où afro-jazz électrique, groove-poésie, global-trip-hop acoustique, dub oriental, et space-funk caribéen, se croisent dans une harmonie ensorcelante.
Laissez-vous faire, ça va vous plaire.
(disponible en cd et vinyle chez Agogo Records / Differ-Ant)