mardi 28 octobre 2014

CLÉMENTINE MÉLOIS -"Cent Titres"

Professeur aux beaux-arts de Nîmes, Clémentine Mélois nous fait bien marrer depuis quelque temps sur le net, et voilà que sort un recueil de ses méfaits, en vrai papier, avec une couverture et un titre (si si, il a un titre), un livre en somme... Lisez la suite dans WO.O.O
(éditions Grasset)

dimanche 26 octobre 2014

BIKINI MACHINE -"Bang On Time !"

L'un des groupes majeurs de la scène rennaise est de retour. Depuis plus de dix ans, Bikini Machine agite les foules de son jerk supersonique, subtile potion à base de garage-sixties, de pop yéyé, avec parfois une pointe d'électro. Le gang déclare même faire du vieux avec du neuf. Rétro mais pas trop, une énergie outrancière mais avec la classe de Franck Bullitt, ce nouvel album "Bang On Time !" frappe fort, et risque encore de déclencher des crises de twist inopinées...
(disponible en cd et en vinyle chez Yotanka / Differ-Ant)

mercredi 22 octobre 2014

THE BUDOS BAND -"Burnt Offering"

On le sait bien désormais, un disque qui sort de chez Daptone Records ne peut qu'être une petite bombe. Et le Budos Band, on l'a déjà croisé plus d'une fois, avec son excellent funk instrumental, imprégné de rythmes afrobeat, et d'ondulations éthiopiques. On commençait à s'habituer à leur groove incendiaire, mais avec "Burnt Offering" ils nous balancent un cocktail molotov hallucinant. Les paillettes, non merci. C'est sale, c'est sombre, c'est tortueux, c'est puissant, un poil psychédélique, en somme c'est un disque de funk-stoner. Une tuerie.
(disponible en cd et vinyle chez Daptone Records / Differ Ant)

lundi 20 octobre 2014

ALICE FERNEY -"Le règne du vivant"

Un journaliste norvégien, intrigué, et fasciné, décide de rejoindre Gaïa, une organisation de défense du monde marin. C'est à travers son regard que l'on découvre le chef charismatique Magnus Wallace, dit le "Capitaine"... Lisez la suite dans WO.O.O
(éditions Actes Sud)
Sea Shepherd

dimanche 19 octobre 2014

MARK LANEGAN BAND -"Phantom Radio"

Mark Lanegan, une voix, énorme, profonde, saisissante, envoûtante... Un personnage, qui a marqué les deux dernières décennies du rock américain, au sein des Screaming Trees et de The Gutter Twins, puis plus récemment avec Queens Of The Stone Age, ainsi que ses fantastiques albums aux côtés d'Isobel Campbell. Il collabore à d'innombrables projets, une valeur ajoutée imposante. "Phantom Radio" est son nouvel album solo. Dans l'esprit, ce disque est relativement proche de l'excellent "Blues Funeral" de 2012, mis à part l'apport de subtiles touches synthétiques dans ces sombres ballades folk-rock hantées par madame La Faucheuse.

(disponible en cd et vinyle chez Heavenly Recordings / Pias)

vendredi 17 octobre 2014

PRIMUS -"Primus & The Chocolate Factory" with The Fungi Ensemble

Quand j'étais gosse j'ai lu (dévoré) "Charlie Et La Chocolaterie" de Roald Dahl, dix ans plus tard, ado, je découvrais Primus et son univers metallico-zappa-funk. Donc quand la bande à Claypool envisage de revisiter les ateliers de Willy Wonka, forcément je me lèche les babines.
Le groupe, habitué aux idées tordues et aux concept-albums, avait déjà navigué sur des océans de fromage (en 1991), il plonge cette fois dans le chocolat et fait pogoter les Oompas-Loompas. A noter, le disque est disponible en vinyle marron, et cinq personnes auront la chance de tomber sur une galette dorée... Une série spéciale de barres chocolatées est également prévue pour les plus gourmands.

(disponible en cd et vinyle chez ATO Records / Pias)

jeudi 16 octobre 2014

VINYLHUB, pour dénicher les disquaires sur toute la planète.

Lancé par le site Discogs au mois d'août dernier, VinylHub compte recenser et géolocaliser chaque marchand de disques (physique) de la planète. Pour le moment plus de deux mille sont répertoriés, et ce n'est pas fini... Vous pouvez d'ailleurs retrouver la boutique dans laquelle je sévis (Forum Disques, à Saint-Etienne). Bon voyage!
http://www.vinylhub.com/

mardi 14 octobre 2014

RED SNAPPER -"Hyena"

Ce groupe londonien est apparu au début des nineties, l'Angleterre était alors touchée par une épidémie d'acid-jazz et le trip-hop commençait à imposer son style (on observait aussi la tendance vache-folle à l'époque, mais c'est une autre histoire). Red Snapper est alors sorti du lot en synthétisant ces influences, les instruments acoustiques (contrebasse, batterie, guitare) rencontrent les sons électroniques, leur jazz fusionne avec le breakbeat, et le trip-hop swingue. Sur ce nouveau disque s'ajoutent des sonorités d'Afrique de l'Ouest et des rythmiques afrobeat, le groupe a en effet assumé le rôle d'accompagnateur pendant quelque temps, pour jouer en live lors des projections de "Touki Bouki", un film sénégalais des années 70 restauré il y a peu par la fondation de Martin Scorsese. L'excellent "Hyena" découle de ces compositions.
(disponible chez Lo Recordings / La Baleine)

dimanche 12 octobre 2014

BLACK STROBE -"Godforsaken Roads"

Après quelques aventures en solo, Arnaud Rebotini réunit son gang de Black Strobe pour un nouvel album. On savait ce parrain de l'électro française fortement inspiré par la culture rock ces derniers temps, on en a aujourd'hui une belle confirmation. Les guitares s'acoquinent aux synthés, la voix enlace le beat, le blues dévergonde la techno, et vice-versa. On rencontre même une version du mythique "Folsom Prison Blues" de Johnny Cash.

(disponible en cd et vinyle chez !K7 Records / La Baleine)

mercredi 8 octobre 2014

HELL'S KITCHEN -"Red Hot Land"

La dernière fois que je vous ai parlé de ce groupe, il y a un peu plus de trois ans (les fidèles s'en souviennent peut-être), j'écrivais "ce trio de cordons bleus helvètes démoniaques nous a mijoté un ragoût brûlant mais savoureux, à base de ferrailles rythmiques, dissonances déjantées et autres douces sauvageries, le tout baignant dans une épaisse sauce au blues...". Pour ce nouvel album je pourrais reprendre ces termes, c'est fait. Il faut malgré tout préciser que le son du trio semble moins foutraque, plus accessible, même si ces cuistots de l'enfer ne se sont certainement pas assagi. Un blues hybride, intemporel, aux influences multiples, et avant tout sacrément efficace.

(disponible en cd et vinyle chez Moi J'Connais Records / L'Autre Distribution)

lundi 6 octobre 2014

MAMBO, l'artiste, pas la danse.

Ces trognes de peaux-rouges, aux attitudes décontractées et malicieuses, ce style coloré mais pas criard qui emprunte aussi bien au graphisme des années 60-70 qu'au graffiti old-school et au cartoon... ça vous dit quelque chose, non? Dans Myringa je vous ai déjà parlé de Guts, et pas qu'une fois, eh bien les superbes pochettes de ses disques sont signées "Mambo".
Franco-Hongrois, né au Chili, résidant désormais à Los Angeles, Mambo commence à secouer des aérosols dans les années 80. Il est issu du graffiti donc, mais ses influences sont tellement nombreuses et diverses que je ne me lancerai pas dans leur énumération.
Deux séries majeures représentent bien son travail: "Les Emotifs", ces fameux personnages, orange ou rouge, qui incarnent comportements et sentiments. Et la collection "Brainology", représentations plus abstraites et intuitives explorant les tréfonds du cerveau.
Une visite de son site s'impose: www.mambo.vu

dimanche 5 octobre 2014

NII AYIKWEI PARKES -"Notre quelque part"

Kayo Odamtten est médecin légiste, et il a appris le métier en Angleterre. De retour à Accra, tout ne se déroule pas comme il pouvait l'espérer. Et quand la police criminelle fait enfin appel à ses services pour une étrange affaire dans un village de brousse... Lisez la suite dans WO.O.O
(éditions Zuma)

mercredi 1 octobre 2014

AKALE WUBE -"Sost"

L'esprit du "swinging Addis" a tendance à disparaître de son pays d'origine, l'Ethiopie, mais des musiciens d'autres contrées font perdurer le groove éthio-jazz de la grande époque (60's et 70's), entretenant et régénérant avec brio cet héritage. En France on a notamment l'excellente formation Akalé Wubé dont je vous ai déjà parlé, qui vient de sortir son troisième album ("Sost" signifie "Trois" en amharique). En grande partie des compositions originales, et quelques reprises de morceaux rares, encore une fois un dépoussiérage de grande classe. A noter aussi, la très belle peinture illustrant la pochette de ce disque, signée par le peintre éthiopien Getatchew Berhanu.
(disponible en cd et vinyle chez L'Autre Distribution)