lundi 28 novembre 2016

novembre


BUTTERING TRIO -"Threesome"

Alors, cette petite balade droné sur les toits de Tel Aviv (voir la vidéo de "Unexperienced") vous a mis l'eau à la bouche... parfait. KerenDun, Rejoicer, et Beno Hendler, forment le Buttering Trio, et sont donc responsables de ce petit moment israélien de suavité (si si, "suavité" existe). Un nouvel album vient d'arriver, une bonne tartine de ce que les moins de 25 ans ne nomment plus trip-hop (ils ont plein d'autres termes pour ça). Groove élégant, vision globalisée et un peu peace & love (et tant mieux), jazz-funk de l'an 2020, dans un esprit proche des productions du label Stones Throw, on se régale, et avec du beurre c'est toujours meilleur.
(disponible en cd et vinyle chez Raw Tapes / La Baleine)

lundi 21 novembre 2016

THE 1969 CLUB -"Ayahuasca"

Je n'aurais jamais imaginé présenter un jour un disque sur la pochette duquel on pouvait voir une Renault Fuego. Une Fuego, au clair de lune, sur une route du Nouveau-Mexique, ou peut-être de Bretagne. Ce n'est pas le viaduc de Morlaix au fond de ce paysage rouge et noir? Bon, en réalité le trio est bien originaire de ce coin, Saint Brieuc précisément. Et écouter leur musique en traversant le Nouveau-Mexique à bord d'une Fuego pourrait certainement se révéler être une des expériences les plus rock'n'roll de votre vie. Surtout après avoir consommé de l'ayahuasca, ce breuvage chamanique amazonien. Bref, au programme de ce premier album: rock lourd et puissant, un peu psyché-blues, un tantinet garage-hargneux, dans l'esprit de The Dead Weather ou Band Of Skulls, donc très bon.
(disponible chez Neon Citronade / Modulor)

dimanche 13 novembre 2016

VIC MOAN -"Skinny Man"

Bon, la semaine n'est pas propice à la rigolade (triste anniversaire des attentats de Paris, décès de Leonard Cohen, victoire du demeuré-milliardaire Trump...), donc voici un petit disque qui vous fera le plus grand bien. Du rock crooné-slammé un peu bizarroïde, une goutte de ska, une pincée de Talking Heads, un style pas si simple mais funky.
Le papi (soixante-dix balais paraît-il) s'appelle Vic Moan, musicien-poète américain vivant en France depuis les années 80, méconnu, il a pourtant déjà collaboré avec des gens comme Bumcello, Seb Martel, et même Les Rita Mitsouko. Ce nouvel album, "Skinny Man", est produit et arrangé par Fred Pallem, autant dire que le groove de qualité est 100% garanti.
(disponible en cd et vinyle chez Train Fantôme / L'Autre Distribution)

mercredi 9 novembre 2016

AARON DRAPLIN -"Draplin Design Co.: Pretty Much Everything"

Une bonne tête, un style plutôt cool, et surtout des créations vraiment terribles. Je suivais l'actu d'Aaron Draplin depuis un petit moment, via ses comptes Instagram et Facebook. Son travail est fortement imprégné de saveurs planche-à-roulettes, de tradition graphique américaine, de culture indie-rock, de formes et d'associations de couleurs déboulant tout droit des seventies... Des logotypes ultra-efficaces, des typos et des motifs percutants et classes, un maître en la matière. Le graphiste quarantenaire originaire de Detroit, et désormais basé à Portland, a décidé de publier juste avant l'été un beau livre (le bonhomme est très attaché aux objets), un recueil témoignant de son activité prolifique, depuis son enfance, jusqu'à la Draplin Design Co actuelle (oui, "plutôt tout").
J'ai fini par craquer et ai commandé chez mon libraire le fameux bouquin (il n'est pas édité en France, donc en import, donc en anglais). Un superbe ouvrage, coloré, instructif, et plutôt drôle.
(éditions Abrams Books)

dimanche 6 novembre 2016

YISHAK BANJAW -"Love Songs Vol.2"

Positif à l'éthio-test. Oui, encore un chouette disque en provenance d'Ethiopie, une petite curiosité sortie il y a trente ans, uniquement en cassette à l'époque, et qui n'avait encore jamais été dévoilée par chez nous. La musique de Yishak Banjaw, compositeur amateur de claviers, se distingue des productions ethiojazz du "swinging Addis" par son groove électronique minimaliste et kitschement rétro-futuriste. Et pour cause, le monsieur avait décidé d'enregistrer cet album armé d'un Casio pt, une espèce de petit synthé pour enfants. Assez comparable à William Onyeabor (dont je vous ai déjà parlé il y a quelques années, alors, on ne suit pas?), dans une version "Corne de l'Afrique".
(disponible en cd et vinyle chez Teranga Beat / L'Autre Distribution)

lundi 31 octobre 2016

octobre


THE MARSHALS -"Les Courriers Sessions"

Bon sang de bonsoir, ce blues mastoc et malpropre (oui, ce n'est pas du Clapton) ne fait pas dans la dentelle. Pourtant le trio, guitare-batterie-harmonica, déboule de Moulins dans le Bourbonnais. Alors la dentelle, ça aurait pu être leur truc, question de savoir-faire auvergnat. Mais non, ils ont préféré jouer de la musique. Du blues-rock, crade et rêche, à la force de frappe tranquille mais intraitable, héritier de la mélancolie fiévreuse du Delta. Leurs influences se trouvent effectivement du côté de chez RL Burnside, Muddy Waters, The Black Keys, ou ZZ Top, sur les terres du sud des Etats-Unis. Des coins où l'on connaît bien le Bourbon, ceci expliquant cela, peut-être...
(disponible en cd, vinyle et cassette chez Freemount Records / Differ-Ant)

vendredi 28 octobre 2016

RUBIN STEINER -"Vive L'électricité De La Pensée Humaine"

Après l'épisode dramatique de l'an dernier, l'inépuisable Rubin Steiner revient, seul, aux manettes de son Spoutnik trafiqué. Groove synthétique, disco martienne, techno électrique, electropop cosmique, il nous embarque dans son club interstellaire. Ambiance apesanteur heureuse garantie.
(disponible en cd et vinyle chez Platinum Records / La Baleine)

dimanche 23 octobre 2016

GENERAL ELEKTRIKS -"Punk Funk City"

Bon, vous connaissez certainement déjà le gugusse et sa bande de mercenaires, je vous en ai déjà parlé plus d'une fois dans Myringa. Les albums d'Hervé Salters qui nous sont tombés dessus depuis plus de dix ans sont groovement terribles. Mais ceux qui ont déjà vu ce fournisseur d'énergie en concert le savent: c'est sur scène que le funk fusion à haute tension de General Elektriks prend toute son ampleur. Bonne nouvelle, le commando est actuellement en tournée, et un disque, témoignant de cette capacité à retourner n'importe quelle salle, sort dans quelques jours.
(disponible en cd et vinyle chez Cinq7 / Wagram)

dimanche 16 octobre 2016

"Le Mystère Jérôme Bosch" de JOSE LUIS LOPEZ-LINARES

Démons, merveilles, comportements déviants, créatures hybrides, fabuleux univers parallèles... Des oeuvres étranges et troublantes, fantastiques et intemporelles. Les peintures du Néerlandais Jheronimus van Aken, plus connu sous le nom de Jérôme Bosch, intriguent depuis cinq siècles.
Une expérience artistique complètement folle, et complètement affolante. Ce film nous plonge dans son emblématique et controversé triptyque "Le Jardin des Délices". Experts en tous genres, historiens de l'art, philosophes, techniciens, ou psychanalystes, se penchent sur l'énigme complexe mais fascinante que représente l'oeuvre de Bosch.
(très bientôt dans toutes les bonnes salles de cinéma)

mercredi 12 octobre 2016

BABA ZULA -"Do Not Obey"

Tiens, ça faisait quelques années qu'on n'avait pas croisé les stambouliotes de Baba Zula. Voici leur nouvel album, qui sort à retardement  en France. L'occas' d'écouter un peu de saz, électrique le saz bien sûr, et de retrouver les grosses moustaches de Murat Ertel, leur leader à bonnet multicolore. La classe du luth, au service d'un rock anatolien et psychédélique, avec même quelques touches de trad-électronique. Baba Zula sait préparer ce genre de turkish delights depuis deux décennies, et vous pouvez faire confiance à cette troupe pour vous faire visiter leur grand bazaar. 
(disponible en cd et vinyle chez Milan Music / Universal Music)

jeudi 6 octobre 2016

LINEAR JOHN -"Hits With A Twist"

Ah, la bonne grosse surprise de la rentrée, un disque que je n'ai pas vu venir, que j'ai mis sur la platine surtout parce qu'il portait le logo du label Agogo Records (Mop Mop, Renegades Of Jazz...). Le groove est là, mais aussi la nonchalance cool façon Beck, et parfois un petit côté Damon Albarn qui ne gâche rien. Pop jazzy, ou l'inverse, swing insaisissable, beat ensoleillé, ce chanteur-multi-instrumentiste finlandais affole les tentatives d'étiquetage musical. Une fusion funky, chic et pépère qui risque de vous plaire.
(disponible en cd et vinyle chez Agogo Records / Differ-Ant)

lundi 3 octobre 2016

"Gimme Danger - Story Of The Stooges" de JIM JARMUSCH

Bon, je ne vais même pas attendre de l'avoir vu, je vais contribuer à entretenir le bouillonnant buzz concernant ce film. Tout simplement parce que sur l'affiche sont réunis deux noms qui ont tendance à exciter mes noyaux accumbens:
The Stooges, la bande à monsieur Pop, Iggy Pop, alias l'Iguane, mais qui s'appelle en réalité James Newel Osterberg Jr. Le groupe de Detroit City étant considéré comme un précurseur du mouvement punk-rock, et plus largement une influence majeure sur le rock des quarante dernières années.
Et Jim Jarmusch, le cinéaste qui réalise ce documentaire, auteur de quelques chefs-d'oeuvre du grand-écran. Lui-même musicien, ses films baignent toujours dans des univers sonores de bon goût.
Voilà, tout pour plaire.
(sortie annoncée pour février 2017 en France, soyons patients)