lundi 25 septembre 2017

septembre


SUGARAY RAYFORD -"The Worlds That We Live In"

Le grand Charles Bradley vient de nous quitter, alors on se console comme on peut, par exemple en écoutant ce nouveau venu: Caron Nimoy "Sugaray" Rayford. Déniché et produit par le magicien italien Luca Sapio, le géant texan, plutôt habitué à un registre blues électrique, trouve ici sa voix magnifiée par un écrin rétro-soul de qualité supérieure. Deux mètres de haut, une douceur brute, et un chant gospel-blues, vous penserez éventuellement à Solomon Burke, ou aux productions Stax des sixties.
(disponible en cd et vinyle chez Blind Faith Records / Differ-Ant)

mercredi 13 septembre 2017

compilation "Sweet As Broken Dates"

Sous-titrée "Lost Somali Tapes From The Horn Of Africa", cette compilation de rares grooves venus du "continent noir" est l'une des plus belles du genre. On se focalise ici sur la Corne de l'Afrique, cette zone regroupant la Somalie, l'Ethiopie, et l'Erythrée. Un secteur agité depuis trop longtemps par des conflits armés et des crises humanitaires à répétition. Autant dire qu'une telle sélection de morceaux somaliens, pop et funky, des années 70-80, était inespérée. Les cassettes, vinyles, et bandes de l'époque étant plutôt voués à disparaître, ensevelis sous les troubles.
(disponible en cd et vinyle chez Ostinato Records / La Baleine)

dimanche 10 septembre 2017

RICHARD RUSSO -"A Malin, Malin Et Demi"

C'est la rentrée littéraire. Drôle de tradition oui, mais bon, profitons-en pour dégoter un bon bouquin.
Si vous aimez les histoires des frères Coen, avec leurs situations grotesques mais finement drôles, les losers magnifiques que l'on croise chez Tarantino, ou l'absurde poétique que Wes Anderson manie avec classe, sautez à pieds joints dans le nouveau roman de Richard Russo.
Arpentez les rues de North Bath, dans l'état de New York, et côtoyez sa faune, vous devriez vous marrer. Des personnages attachants mais détestables, ou le contraire. Des personnages tranquillement loufoques, empêtrés dans des péripéties improbables. L'agitation de la petite ville s'articule autour de Raymer (le flic à la dérive) et Sully (le mauvais garçon à la retraite, ou presque), têtes pensantes (plus ou moins) de ce joyeux bordel. Vous allez adorer tout ce petit monde.
(disponible chez Quai Voltaire / Editions La Table Ronde)

dimanche 3 septembre 2017

FRANCE -"Live à Metamorfosi 2019"

Cet été, un ovni s'est posé sur ma platine. Bon, comme dans toutes les bonnes histoires d'ovni, il y a ceux qui l'ont vu (ou entendu), et ceux qui ont du mal à y croire.
Le groupe s'appelle France (juste pour enquiquiner le père Sardou peut-être), et ce disque noir de trente centimètres s'intitule "Live à Metamorfosi 2019". Relativement étrange donc. Et la musique émise par la galette l'est elle aussi, très étrange. Hypnotique, un peu noise sur les bords, au psychédélisme outrageusement franchouillard. Un son qu'on classerait bien dans la section drone campagnard, ou stoner du terroir. Une formation basse, batterie, et... vielle à roue. Le trio viendrait de quelque part en Haute-Loire, ou de Roanne, selon divers témoignages...

(disponible en vinyle chez Almost Musique / L'Autre Distribution)

mercredi 30 août 2017

août


OH SEES -"Orc"

Bon sang, c'est le dix-neuvième. Le dix-neuvième album des Oh Sees (non, ils ne portent plus l'article "Thee"). Les intrépides Californiens sont pourtant toujours aussi frais (en même temps, un Californien c'est toujours frais), et leur musique aussi. Un batteur supplémentaire, et c'est parti pour une folle virée, riche en rock garage échevelé, parfois un peu expérimentale, aux frontières du psychédélisme: une sorte de krautrock ensoleillé "made in San Francisco". Dites "hello" au gros orque.
(disponible en cd et vinyle chez Castle Face Records / Differ-Ant)

dimanche 27 août 2017

TONY ALLEN -"The Source"

Une légende vivante, soixante-dix-sept ans, toujours vaillant derrière ses fûts, toujours à l'affût de nouvelles expériences, et toujours prêt à partager sa science de la rythmique. Le Nigérian Tony Allen est tout simplement le créateur d'un genre musical, aux côtés du tout-puissant Fela Kuti: l'afrobeat. Et il revient cette fois à la source du beat, à ses influences majeures, le jazz américain qu'il écoutait dans les années 60 à Lagos, be-bop, hard-bop, et notamment des batteurs de légende comme Art Blakey ou Max Roach. C'est donc sur le plus grand label de jazz de l'histoire, Blue Note, qu'il livre ce disque hybride, entre hommage aux classiques et fusion bien vivante.
(disponible en cd et vinyle chez Blue Note Records / Universal Music)

samedi 19 août 2017

GHOSTPOET -"Dark Days + Canapés"

Les apparitions de ce garçon ne laissent généralement pas indifférent. Obaro Ejimiwe, alias Ghostpoet, esprit frappeur britannique, jongleur de mots, et manipulateur de beats, revient nous hanter avec un quatrième album. Et on ne va pas s'en plaindre, tant les précédents furent mémorables. Ambiances feutrées mais percutantes, thèmes sombres et réalistes, groove froid, tension cool, flow envoûtant, et subtilité électrique comme sur "Shedding Skin". Encore un grand disque, qui plus est un disque tellement deux-mille-dix-sept. 

(disponible en cd et vinyle chez Pias)

samedi 5 août 2017

SLIFT -"Space Is The Key"

J'ai déjà du vous conseiller de surveiller les sorties de l'excellent label Howlin' Banana Records, coupable de disques fruités et plutôt musclés, avec des groupes comme Kaviar Special ou The Madcaps par exemple. Cet été, ils nous proposent de découvrir Slift, trio toulousain se revendiquant notamment des incontournables Oh Sees. Donc garage-psych-kraut-fuzz-punk-rock, servi sur un plateau, en cinq morceaux, avec une pochette illustrée par Pierre Ferrero. Boum.
(disponible en vinyle chez Howlin' Banana Records / Modulor)

vendredi 4 août 2017

UNKLE -"The Road : Part 1"

En 1998, il y a presque vingt ans, sortait un album-phénomène, orchestré par James Lavelle, connu à l'époque pour être le patron du label Mo'Wax, et donc une référence en matière d'abstract hip-hop et de trip-hop. Ce disque se nommait "Psyence Fiction", il était siglé Unkle, un collectif que Lavelle avait réuni pour l'occasion, avec notamment Dj Shadow, Richard Ashcroft, Thom Yorke, Kool G Rap... Un album mythique, qui croisait le hip-hop expérimental aux tensions du rock dans une ambiance sombre et futuriste.
Voici aujourd'hui "The Road : Part 1", cinquième album (à peu près), toujours dans le même esprit, toujours avec des invités triés sur le volet, comme Mark Lanegan, Andrew Innes de Primal Scream, ou bien le chanteur folk Keaton Henson, entre autres. Et avec une belle déco de l'artiste-peintre allemand Jonas Burgert.
(disponible en cd et vinyle chez Songs For The Def / Differ-Ant)

mercredi 19 juillet 2017

juillet

... et d'autres images d'Italie ici.

JIM JONES & THE RIGHTEOUS MIND -"Super Natural" / JEAN-LUC NAVETTE -"Nocturnes"

The Jim Jones Revue s'est éteint il y a quelque temps maintenant, mais le chef de bande a très vite réuni quelques loubards pour rallumer la mèche. Ce nouvel orchestre malfamé se nomme The Righteous Mind, et les gugusses ont déjà ravagé quelques scènes depuis deux ans. Voici leur premier album, assez proche de l'univers hanté et sulfureux de la formation précédente. On pense à Grinderman, à un Tom Waits épileptique... Rock'n'roll à la noirceur flamboyante, sauvagerie de dandy, et ballades dans les catacombes, Jim Jones est de retour!
(disponible en cd et vinyle chez Hound Gawd Records / L'Autre Distribution)

Les connaisseurs auront certainement reconnu le trait sombre et virtuose qui habite la superbe pochette de ce disque. L'auteur de cette illustration apocalyptique est effectivement Jean-Luc Navette, grand sorcier vaudou de l'encre noire. Et c'est l'occasion peut-être de vous pencher sur son travail, grâce à "Nocturnes", monstrueux recueil sorti au printemps. Cent quatre-vingt-quatre pages de travaux personnels, dessins pour la presse, affiches, et pochettes de disques.
(disponible aux éditions Noire Méduse)

vendredi 14 juillet 2017

LITTLE BARRIE -"Death Express"

Depuis une douzaine d'années, et cinq album avec ce nouveau "Death Express", Barrie Cadogan et son band se sont confortablement installés parmi mes groupes préférés. Héritage du "swinging London", mais aussi une furieuse envie de "grooving London", et surtout une capacité à incarner le "rocking London", leur musique hybride avec classe garage, rythm'n'blues, et british beat. Little Barrie, grosse beigne. Encore une fois.
(disponible en cd et vinyle chez Non-Delux Recordings / Differ-Ant)

lundi 3 juillet 2017

BEI BEI AND SHAWN LEE -"Year Of The Funky"

D'après le calendrier chinois, nous sommes en plein dans l'année du coq. Pour Shawn Lee visiblement, 2017 serait plutôt l'année du "funky"... mais en réalité, pour ce discret génie du groove, c'est un peu tous les ans. Par contre, ce nouveau projet a effectivement vraiment un petit goût de Chine. Et ce, grâce à Bei Bei, virtuose du gu zheng, instrument traditionnel de la famille des cithares. Une fusion sophistiquée et ensorcelante, qu'ils avaient déjà expérimentée il y a quelques années. Une fusion qui s'avère extrêmement plaisante, et un disque qui, j'en suis certain, a des propriétés médicinales... 
(disponible en cd et vinyle chez Légère Recordings / La Baleine)