HENRY CHARTIER -"Nino Ferrer, Un Homme Libre"

Il nous a quitté il y a vingt ans, en se tirant une balle dans le coeur. Nino Ferrer, grand manitou du rhythm'n'blues à la française, il a marqué les esprits avec des chansons qui traversent les décennies et se transmettent de générations en générations: "Mirza", "Le Téléfon", "Oh! Hé! Hein! Bon". Mais depuis les années soixante, entre deux succès populaires imparables, il était capable de composer de fantastiques morceaux bourrés de soul, parfois un peu psyché, ou flirtant avec le rock progressif. Des morceaux finalement peu connus, bizarrement une grande partie de son oeuvre a été mise de côté, et ignorée du grand public. Il en a souffert, il en est même peut-être mort.
Ce nouveau titre de la collection "Musiques" de l'excellent éditeur Le Mot Et Le Reste lui est consacré, une bonne occasion d'en apprendre un peu plus sur ce musicien-auteur-compositeur majeur et injustement sous-estimé.
(disponible aux éditions Le Mot Et Le Reste)

A noter également, la sortie de "... Et Toujours En Eté", un nouveau best of, sous la forme d'un coffret triple-cd, incluant quelques morceaux rares et de bonnes reprises par des artistes internationaux.
(disponible chez Barclay / Universal Music France)

OH SEES -"Smote Reverser"

Un jour on dira peut-être "bon ça suffit, les Oh Sees ils feraient mieux d'arrêter de sortir des disques toutes les cinq minutes quand même, blah blah blah", mais pas aujourd'hui.
Effectivement "Smote Reverser" frappe fort, une fois de plus. Certainement grâce à ce petit goût de prog, ces longs jams rock, quelques orgues au groove pyromane, et ces séquences heavy qui basculent sur des instants de finesse apaisants. Et aussi cette majestueuse pochette qui affolera le metalleux qui sommeille en toi.
(disponible en vinyle et cd chez Castle Face Records / Differ-Ant)

AL DOUM AND THE FARYDS -"Spririt Rejoin"

Une jolie pochette, sur laquelle il se passe des choses un peu étranges. Un label auquel on fait aveuglément confiance, Les Disques Bongo Joe.
Alors on écoute ce quatrième album d'un obscur groupe italien au nom délicieusement exotique, Al Doum And The Faryds. Et on embarque pour un voyage cosmique, une promenade dans une jungle du Crétacé, en fumant un narguilé goût mafé-poulet ... Oui, c'est un peu psychédélique, ça groove sérieusement, c'est exquisément enivrant.
(disponible en vinyle et cd chez Les Disques Bongo Joe / L'Autre Distribution)


DELGRES -"Mo Jodi"

Guitare Dobro, batterie, et sousaphone, un power trio plutôt inhabituel. Chant créole vindicatif et blues-rock abrasif, avec un nom de groupe inspiré du héros de la lutte contre l'esclavage en Guadeloupe. Une secousse sismique qui rapproche la Louisiane des Antilles. Voici Delgres, un deux-titres est déjà sorti récemment, et l'album (terrible album) arrive fin août. Bonnes vacances!
(disponible le 31 août en cd et vinyle chez Groupe Yapuka / Pias)
(single déjà disponible en vinyle)

LINEAR JOHN -"Double Parade"

La première fois il nous avait eu par (très bonne) surprise. Cette fois on sait qui est Linear John, et on sait de quoi le Finlandais est capable. Et avec "Double Parade" il ne nous déçoit pas, loin de là. En toute discrétion il offre une fois de plus un excellent album, cool comme du Money Mark. Ce sera notre petit secret...
(disponible en vinyle et cd chez Agogo Records / Differ-Ant)

THE DEATH WHEELERS -"I Tread On Your Grave"

Vous avez une dent contre Bison Futé, qui veut vous faire prendre l'itinéraire bis, alors que ce n'est vraiment pas votre truc, l'itinéraire bis. Vous êtes révolté parce qu'on vous vole encore 10 km/h de liberté pure ...
Alors voilà le disque que vous devriez écouter en prenant la route des vacances. Le disque qui vous donnera l'impression d'être un ange de l'enfer, même à 80 km/h sur une départementale au fin fond du Cantal. The Death Wheelers, bande de zombies-motards québécois, vous proposent une longue marche funèbre instrumentale. Faites le plein de stoner, de doom, et de hard-rock, et dégustez votre asphalte tranquillement. 
(disponible en cd et vinyle chez RidingEasy Records / La Baleine)

ANDREA BENINI -"Drumphilia vol.1"

Je vous ai déjà parlé d'Andrea Benini, ce sorcier vaudou italien, expert en groove tribal, notamment avec son excellent groupe Mop Mop. Il nous emmène cette fois en balade à travers des paysages ressemblant étrangement à une savane synthétique, dans une ambiance de Daktari rétro-futuriste. C'est écrit sur la pochette du disque, le voyage est inspiré par les débuts de la musique électronique africaine (on pense à Francis Bebey par exemple). Tout ou presque repose ici sur l'art de la percussion: des machines antiques, des breakbeats modernes, et des instruments traditionnels (kalimba, sansula, marimbula, balafon...). Une musique hybride, a priori austère et dépouillée, mais qui se révèle fine, riche, chaleureuse, et agréablement addictive. Douce transe.
(disponible en cd et vinyle chez Agogo Records / Differ-Ant)

BROWNOUT -"Fear Of A Brown Planet"

Ce groupe d'Austin nous avait déjà fait le coup du "Brown Sabbath", une relecture heavy-funk du répertoire de Black Sabbath. Une étrange idée qui finalement fonctionnait terriblement bien, dans l'esprit du "Burnt Offering" du Budos Band.
Cette fois ils s'attaquent à un autre pilier de l'histoire musicale de notre globe bleu, une pièce maîtresse du hip-hop, "Fear Of A Black Planet" de Public Enemy, un disque lui-même bourré de samples de killer-funk. Forcément ça claque.
(disponible en vinyle et cd chez Fat Beats Records / Differ-Ant)

KADHJA BONET -"Childqueen"

Kadhja Bonet chante, et nous enchante. Comme avec son album précédent, elle nous transporte dans son univers apaisant et lumineux. Une voix envoûtante, des orchestrations riches et d'une finesse rare, une musique entre soul mystique et folk planant. En quelque sorte une ambiance d'apéro-lounge chez les anges. Merveilleux.
(disponible en vinyle et en cd chez Fat Possum Records / Differ-Ant)

ILHAN ERSAHIN'S ISTANBUL SESSIONS -"Solar Plexus"

Turco-Suédois, saxophoniste hyperactif de la scène newyorkaise, Ilhan Ersahin réunit de temps en temps son quartet stambouliote, convie quelques invités, et sort un super disque. Cette fois Nils Petter Molvaer, Ibrahim Maalouf, et Erik Truffaz sont de la partie, ainsi que Dave Harrington (Darkstar) pour la subtile touche électronique. A la croisée des cultures et des styles musicaux, cette fusion cosmique nous met en apesanteur. Oui, ce disque est super.
(disponible chez Nublu Records / L'Autre Distribution)

FANTASTIC NEGRITO -"Please Don't Be Dead"

Bon, nous ne nous sommes pas encore totalement remis de la claque Fantastic Negrito, mais le gus revient à la charge. Alors nous allons nous laisser faire, c'est clair. Il est bien vivant, nous sommes bien vivants. Regardez la vidéo ci-dessous, prenez en pleine face ce soul-blues un peu borderline, et laissez Kanye West aux amateurs de selfies.
(disponible en cd et vinyle chez Also / Sony Music)