CALIBRO 35 -"Decade"

Mamma mia ! Le gang milanais refait parler de lui. Dix ans de cavale, dix ans de jazz-funk outrageusement viril, dix ans de groove cinématographiquement inspiré. Ce sixième opus est donc intitulé "Decade", et on plonge une fois de plus dans une délicieuse ambiance de giallo. Ces mecs sont vraiment des tueurs, et on n'hésite pas à endosser le rôle de la victime consentante. N'appelez pas les carabiniers, c'est trop bon.

(disponible en vinyle, cassette, et cd chez Record Kicks / La Baleine)

BIRTH OF JOY -"Hyper Focus"

Encore un groupe qui a pris ses petites habitudes ici, dans les lignes de Myringa. On a beau les connaître, à chaque nouveau disque on prend une trempe. Le power-trio hollandais fait preuve d'une puissance de feu assez impressionnante, il est vrai. Rythmiques autoritaires, orgue au groove psychédélique, l'idée de base serait en gros de fusionner le son des Doors avec celui de Led Zeppelin, mais en y injectant un peu d'énergie punk-rock et un petit shoot de grunge. Atoombom (bombe atomique, en Néerlandais).
(disponible en cd et vinyle chez Glitterhouse Records / Differ-Ant)

KAVIAR SPECIAL -"Vortex"

Kaviar Special, ça vous dit certainement quelque chose. Non, ce n'était pas au rayon cornflakes de votre supermarché (d'ailleurs qu'est-ce que vous fichiez dans ce supermarché?). Non, c'est juste que vous vous souvenez peut-être de leur album précédent, présenté dans Myringa il y a une paire d'années. Formidable. Bref, les quatre Rennais sont de retour, ils ont enfilé leur plus beaux polos mauves (ne me demandez pas pourquoi), et étalent sans vergogne leur rock neo-garage, toujours un peu dingo-punk sur les bords, et encore une fois truffé de morceaux redoutables. "Vortex", un disque épatant donc, dans une pochette de toute beauté réalisée par un certain (et talentueux) Valentin Pinel. Voilà, vous pouvez vous rendre chez votre épicier.
(disponible en cd et vinyle chez Howlin' Banana Records / Beast Records / Modulor)

DUCK DUCK GREY DUCK -"Traffic Jam"

On vous avait prévenu, ils sont revenus. Duck Duck Grey Duck, la horde sauvage de Genève, qui nous avait entraîné sur le toboggan géant de leur excellent premier album il y a trois ans.
Ce "Traffic Jam", joliment décoré de coccinelles bronzant à Copacabana, est chargé ras la gueule. Vingt-cinq morceaux, plus de soixante-dix minutes de musique, et que de la bonne bien entendu. Du rock qui groove, du blues en cavale, de la pop bizarroïde et funky, et un peu de psychédélisme. Le tout plus ou moins mélangé, plus ou moins énervé, toujours bourré de bonnes vibrations, et soigneusement réparti en quatre chapitres: "Back Beat", "Pop & Fast", "French Collision", et enfin "Acid & Sweat".
Rien n'arrête ces Suisses supersoniques, pas même les embouteillages, alors enfourchez votre bicyclette, montez dans le bus, ou démarrez votre vieille cox, et lancez vous à leur poursuite dans le "Traffic Jam".
(disponible en cd et double-vinyle chez Casbah Records / L'Autre Distribution)

THE BUTTSHAKERS -"Sweet Rewards"

Découvert il y a une dizaine d'années, le combo lyonnais continue de faire remuer les derrières. Dans ce nouvel album, on retrouve bien sûr leur rhythm'n'blues puissant, avec un savoureux arrière-goût de rock garage. Si vous les connaissez déjà, vous aurez peut-être d'abord l'impression qu'ils sont un peu plus sages, mais méfiez-vous, leur groove impitoyable et l'énergie toujours aussi soulful de leur terrible chanteuse Ciara Thompson, sont une fois de plus au rendez-vous. Alors remuez-le !
(disponible en cd et vinyle chez Underdog Records / Differ-Ant)

DRAGON RAPIDE -"See The Big Picture"

Le son des flamboyantes années quatre-vingt-dix vous manque? Cette époque bercée par le grunge en jeans déchirés, l'indie-pop en chemises à carreaux, et le rock américain qui portait des sk8-hi. Alors le trio Dragon Rapide, de Clermont (Ferrand, Auvergne, France), va certainement vous séduire. Leur premier album pourrait vous rappeler les grandes heures de groupes comme Nada Surf, Weezer, ou Pavement. Ça sent parfois le bitume, la tension se teint souvent de mélodies pop, par moment les distorsions se font aériennes, et le son reste toujours juste imposant comme il se doit. Montez à bord du Dragon Rapide (c'est en fait le nom d'un chouette aéroplane des années 40), vous ne serez pas déçus du voyage.
(disponible en cd, vinyle, et cassette, chez Freemount Records / Differ-Ant)

BEECHWOOD -"Songs From The Land Of Nod"

Ils ont un peu fait parler d'eux l'été dernier, suite à un combo gagnant concert de rue + arrestation musclée + jet de bière dans la tronche + taser + crachats + menottes. Désordre, bohème, authentique attitude punk, dégaine vintage, et une indéniable filiation musicale avec le rock de leur ville New York City (Ramones, Lou Reed, Television). Rock donc, un peu punk aussi, un soupçon de glam, et un son garage sixties, c'est le trio Beechwood, leur premier album sort à la fin du mois.
(disponible en cd, vinyle, et cassette chez Alive Naturalsound Records / Bertus)

I HAVE A DREAM, la radio.

Voilà du bouzin (mais c'est pour la bonne cause, et cette réclame devrait rapporter environ que dalle, c'est ça qu'est chouette). L'homme de télé Jules-Edouard Moustic (oui oui, le présenteur-vedette de la Présipauté de Groland) est connu également pour être un amateur éclairé, musicalement parlant. On le retrouve aujourd'hui dirlo de radio, oui, carrément. Basé dans le Pays Basque, à Guéthary, au fond de son jardin, dans une petite cabane, son rêve radiophonique émet depuis quelques semaines, via le world wide web. Pas de blah-blah, pas de pollution capitaliste, et comme il a toujours eu bon goût pour le bon groove, vous profiterez de sélections soignées, diverses et variées, pour "câliner les oreilles". Banzaï !
Donc pour écouter I Have A Dream, il suffit de cliquer ici, ou ici, ou bien .
Ou .

MALKA FAMILY -"Le Retour Du Kif"

Vous n'êtes peut-être pas au courant, mais fin 2017, Malka Family, mythique groupe de p-funk parisien, a sorti un nouvel album. Incroyable, après presque deux décennies de calme, les membres de la famille enfilent à nouveau leurs habits de lumière, et remontent sur scène.
Et ils nous offrent ce merveilleux vidéoclip, parfait pour vous souhaiter une excellente nouvelle année !
(disponible en cd et vinyle chez Saint Paul Force / Modulor)

décembre


MYRiNGA /// le disque de l'année 2017

Alors cette année, pas de top. Finalement Myringa c'est un peu un top permanent, puisque quand je n'aime pas, je ne la ramène pas (perte de temps), et je vous présente uniquement de vrais coups de coeur. Alors pour deux-mille-dix-sept, j'ai tout bonnement décidé d'élire un "disque de l'année". Il ne vous plaira peut-être pas, mais c'est comme ça.
C'est le meilleur album, celui qui fut le plus étonnant, le plus frais, le plus enthousiasmant, celui qu'on réécoute encore et encore avec autant de plaisir, qui permet d'épater ses amis en soirée. Il a une pochette un peu dégueu mais finalement on l'aime bien. C'est un disque de chez Born Bad Records, les mecs viennent de Normandie, et leur musique est le pot-pourri le plus cool du moment. Le prix du disque de l'année 2017 - Myringa (héhé, on s'y croirait) est décerné à "No Mercy For Love" des effroyables CANNIBALE !!!

THE HAGGIS HORNS -"One Of These Days"

Ouch, la bonne grosse dose de funk que voilà. Elle nous vient d'Angleterre, de Leeds plus exactement. Une formation dont certains musiciens ont travaillé avec Jamiroquai, Cinematic Orchestra, d'autres avec Mark Ronson, Amy Winehouse ou Roots Manuva... bref, une belle équipe. Du funk sévèrement cuivré, des voix très soulful sur certains morceaux, une touche de hip-hop préhistorique sur d'autres, des instrumentaux bien costauds, et cette petite saveur acid-jazz si britannique. Donc on aime.
(disponible en cd et vinyle chez Haggis Records / La Baleine)

"Calypso Madame ! - West Indian Female Singers 1954-1968"

Bon, à peu près tout est dans le nom de cette compilation: "calypso", puisqu'il s'agit ici effectivement de ce succulent style caribéen, et "madame", car sur ce disque les dames sont à l'honneur. Des enregistrements des années cinquante et soixante, avec cette saveur typique de cocotier-vintage. Pour votre réveillon de noël, posez ce disque sur la platine, et oubliez Tino Rossi, vous verrez, vous passerez une bonne soirée. Et par la même occasion, laissez tomber le foie gras, servez une tournée de rhum arrangé.
(disponible en cd et vinyle chez Maaula Records / L'Autre Distribution)