"Technicolor Paradise: Rhum Rhapsodies & Other Exotic Delights"

L'exotica, un courant un peu oublié, peut-être parce qu'il fut assez éphémère (années 50, début 60), pour beaucoup difficile à cerner aussi, et certainement parce qu'il pouvait sembler insignifiant à une époque où d'autres styles musicaux populaires vivaient une véritable révolution (rock, pop). Un mouvement qu'on a fini par qualifier d'easy-listening, de lounge, voire de "musique d'ascenseur". Une vision un peu naïve des musiques du Monde, combinant de grandiloquents orchestres de jazz à l'américaine avec des sonorités (parfois imaginaires) et des instruments venus surtout de Polynésie, d'Afrique, d'Asie du Sud-Est, ou des Caraïbes. Mais un style de musique qui sera votre caution "coolitude" en toutes circonstances.
Le Triangle des Bermudes a recraché quelques morceaux rares (une cinquantaine), réunis dans ce fabuleux coffret, ils feront le bonheur des connaisseurs comme des non-initiés. Et n'hésitez pas à sortir votre service à cocktails tiki pour accompagner cette écoute.
(disponible en cd et vinyle chez Numero Group / Differ-Ant)

MICHAEL RAULT -"It's A New Day Tonight"

Bonjour. Wick Records, la division "rock" du label newyorkais Daptone (qui avait déjà sorti les excellents Mystery Lights), vous présente Michael Rault (c'est marrant, au lycée, dans ma classe il y avait un Mickaël Rault, on l'appelait "Micro"). Canadien, cheveux longs et moustache, il nous embarque dans ses chansons rêveuses, imbibées de rock californien et de pop 70's dans l'esprit des Wings ou Electric Light Orchestra, de manière insouciante tout en sachant durcir le son de temps en temps. Son nouvel album s'intitule "It's A New Day Tonight". Bonne soirée (et donc bonne journée).
(disponible en cd et vinyle chez Wick Records / Differ-Ant)

PETIT VODO -"I Like It Like That"

Petit Vodo, grand one-man-band de lo-fi-punk-blues-rock'n'roll issu de la scène bordelaise, jongle avec ses guitares, batteries, samples, et harmonicas, depuis deux décennies. Il est influencé par le son sauvage de Jon Spencer, le groove trash de RL Burnside, les bricolages de Beck, et bien sûr par le blues des origines. C'est aux maîtres du genre que Petit Vodo rend hommage dans ce nouvel album, avec des reprises de Son House, Hound Dog Tayor, Slim Harpo, Muddy Waters... à sa sauce bien sûr.
(disponible chez Bordeaux Rock / Differ-Ant)

CORDUROY -"The Return Of The Fabric Four"

Les Fabric Four sont de retour. On n'avait quasiment pas entendu parler d'eux depuis... quinze, vingt ans? Corduroy était même carrément tombé aux oubliettes. Moins connu que The Brand New Heavies ou Incognito, au début des années quatre-vingt-dix le groupe londonien fut pourtant l'un des piliers du mouvement acid-jazz britannique, genre musical relativement éphémère et lui aussi quelque peu oublié de nos jours. Alors avec ce nouvel album, l'occasion est trop belle, c'est le moment de se replonger dans ce son si particulier mêlant jazz-funk et pop à l'anglaise.
(disponible en cd et vinyle chez Acid Jazz Records / Pias)

avril

NICOLAS GARDEL & THE HEADBANGERS -"The Iron Age"

Vous êtes blasé par le jazz-à-papa ? Alors ça tombe bien, ce n'en est pas. Mais alors pas du tout. Le trompettiste Nicolas Gardel a nommé son sextet The Headbangers, et ce n'est pas anodin, la mission du groupe étant clairement de vous faire secouer la perruque. Un jazz puissant, des rythmiques funk imparables, quelques bonnes décharges électriques rockeuses, un peu d'impro et de promenades en jazz-fusion, et bien entendu vous avez remué la tête.
Ce second album est sorti il y a un mois, et c'eût été dommage de passer à côté.
(disponible chez Matrisse Production / L'Autre Distribution)

POWERSOLO -"Bo-Beep"

Vous avez peut-être reconnu l'énergumène, oui, c'est Kim Jeppesen, alias Kix, personnage central de Powersolo. One man band, puis duo, puis trio, et donc pour ce huitième album à nouveau en solo, plus ou moins. Le Danois enfonce le clou à coups de batte de baseball, toujours excellent dans son rôle de crooner lo-fi complètement déglingué, avec enrobage psycho-country-garage-rock'n'roll. Quel affreux jojo ce Kix !
(disponible en cd et vinyle chez Crunchy Frog / Differ-Ant)

MUDDY GURDY -"Muddy Gurdy"

Tu veux du roots? Voilà du roots. "Hypnotic Wheels", un trio auvergnat, une formation atypique: guitare, percussion, et vielle à roue. Le groupe a développé une version centre-France du blues du Deep South. Et forcément l'idée a germé: aller enregistrer, les pieds dans la boue du Mississippi, avec quelques musiciens du cru. Et pas n'importe lesquels, puisqu'on retrouve par exemple le petit fils de Junior Kimbrough (Cameron Kimbrough) et celui de R.L. Burnside (Cedric Burnside). Les traditions se croisent, les folklores se rencontrent, les terroirs fusionnent, et le résultat paraît étonnamment évident.
(disponible chez VizzTone Label Group / Bertus)

ALTIN GÜN -"On"

Il y a un an vous aviez adoré Derya Yildirim, vous allez adorer Altin Gün. Plus ou moins le même topo: de jeunes gens de la génération Y, pas forcément originaires du pays de l'ayran, remettent au goût du jour le rock psychédélique turc des années soixante et soixante-dix (âge d'or = altin gün). Ces Hollandais ont fait sensation lors des dernières Trans Musicales, voici enfin leur album, "On".
(disponible en cd et vinyle chez Bongo Joe  / L'Autre Distribution)


ORQUESTA AKOKAN -"Orquesta Akokán"

Le label newyorkais Daptone, spécialiste en funk-soul et retro-groove de qualité, élargit encore son offre de bonnes vibrations. Après l'afrobeat avec Antibalas ou le Budos Band, et le rocksteady avec The Frightnrs, direction Cuba et son mambo historique. Un album enregistré à La Havane par l'Orquesta Akokán, big band bouillant composé de pointures de lîle. Dirigé par José "Pepito" Gomez, le groupe réunit différentes générations de musiciens, des américains et des cubains, avec entre autres des membres de Los Van Van et Irakere.
(disponible en cd et vinyle chez Daptone Records / Differ-Ant)

DRAME -"2"

Sobrement et mathématiquement intitulé "2", voici le second album (bah oui) de Drame. Drame, orchestre rétro-futuriste hanté par les fantômes du krautrock, et dirigé par le fameux Rubin Steiner. Une musique à la fois familière et intriguante, confortable mais pleine d'audace, tout comme de ce fabuleux combo mocassins + chaussettes de tennis + comptoir de bistrot, figurant sur la pochette du disque. Une fois qu'on s'y est bien installé, on se laisse faire, on ne sait pas où on va, mais on y va ...
(disponible en cd et vinyle chez Platinum Records / La Baleine)

GLORIA -"Oidophon Echorama"

Gloria. On peut songer à l'hymne garage du groupe Them, oui, et on est bien sur la bonne piste. Gloria, un groupe lyonnais, trois filles, trois garçons. Leur premier album était déjà franchement pas mal, voici la suite, avec un six-titres terrible. Rock sixties donc, mais pas que... Un son de girls-band façon Ronettes ou Shangri-Las, mais pas que... Du psychédélisme vintage, mais pas que... Une sunshine-pop, mais pas que... Gloria, g, l, o, r, i, a. Gloria
(disponible en vinyle chez Ample Play Records - Howlin' Banana Records / Modulor)

"BETTY DAVIS, They Say I'm Different" de PHIL COX

Si à cinquante ans tu ne connais pas Betty Davis, t'as raté ta vie.
Fort heureusement, nous allons enfin pouvoir découvrir ce fameux film, réalisé par Phil Cox, dont on attendait la sortie depuis au moins deux ans. Intitulé "Betty Davis, la reine du funk" pour sa diffusion française, c'est à la télévision, sur Arte bien entendu, que nous pourrons voir ce documentaire.

(à voir sur Arte, le vendredi 9 mars à 22h55)