dimanche 31 août 2014

BINIC FOLKS BLUES FESTIVAL

Du cuir, des peaux encrées, des rouflaquettes, mais aussi des tongs, des poussettes, et de la vareuse. Le Binic Folks Blues Festival réunit une population dépareillée, du gang de bikers à la famille de rosbifs en route pour Paimpol. Le tout dans une ambiance bon enfant alimentée de Coreff, de galettes-saucisses, et d'électricité sonore. C'est sur ce dernier point que le festival fait la différence avec la plupart des autres rassemblements musicaux de l'été. Effectivement, pendant trois jours, sur trois scènes, la programmation ne fait pas de concession aux tendances du moment, c'est blues-rock-folk-garage-country-punk et puis c'est tout. Pas de grosses têtes d'affiche racoleuses (pour les connaisseurs cette année les noms les plus connus étaient Left Lane Cruiser, Bob Wayne ou Reverend Beat-Man). Mais toute une ribambelle de groupes talentueux, venus parfois de très loin, pour secouer la plage et le petit port de Binic. Et pour finir de vous séduire, ce festival est totalement gratuit. L'été prochain, allez donc faire un tour dans les Côtes d'Armor, en plus le coin est magnifique.

samedi 30 août 2014

LYDIANE FERRERI / dessins - aquarelle

Cet été le festival Jazz à Vienne a eu la très bonne idée de proposer, en plus des innombrables reportages photographiques et vidéo, de petits compte-rendus à l'aquarelle.
Au bord de la scène, dans la rue, ou au milieu du public, l'artiste Lydiane Ferreri a retranscrit l'énergie et l'émotion des concerts. Le résultat est frais et original, à contre-courant des tendances hi-tech et à la soif d'instantanéité maladive propre au médias actuels.
(sur la petite sélection ci-dessus vous reconnaîtrez Charles Bradley, Nikki Yanofsky, The Roots, Stevie Wonder, Vibones, Gregory Porter, et The Daptone Super Soul Revue)

jeudi 28 août 2014

LITTLE BARRIE -"Shadow"

Le trio britannique Little Barrie est un de mes chouchous, et donc encore dans Myringa. C'est donc sans aucune objectivité (de toute façon, ce n'est pas le genre de la maison) que je vais vous dire qu'il ne faut surtout pas passer à côté de ce nouvel album, le quatrième. Heavy-soul-rock jouissif, sans fioriture, qui appuie là où ça fait du bien. Que demander de plus à un disque de rock?

(disponible en cd et vinyle chez Tummy Touch Records / Modulor)

CURTIS HARDING -"Soul Power"

Le type arrive d'Atlanta, tombé dans la marmite du gospel quand il était tout petit, il s'est retrouvé dans l'ombre d'artistes comme Outkast ou CeeLo Green en tant que choriste. Il a aussi affûté sa guitare en compagnie des Black Lips... Curtis Harding sort aujourd'hui un excellent album soul, rétro mais pas trop, avec un petit arrière-goût de rock et quelques larmes de blues. Classe.

(disponible en cd, vinyle et cassette chez Burger Records / Modulor)

mercredi 27 août 2014

FESTIVAL PHOTO DU GUILVINEC - L'Homme et la Mer

Découvert par hasard cet été, en faisant le tour de la Bretagne, le Festival Photo Du Guilvinec vaut vraiment un détour, par le bout du Monde. La petite ville, grand port de pêche, est le cadre de cette excellente exposition, en grande partie en plein air. On arpente les ruelles et les quais pour aller dénicher les séries des huit photographes à l'honneur. Des techniques, des formats et des sujets divers, qui témoignent tous du rapport de l'être humain à la mer: fascination, respect, complicité, confrontation... Les images sont belles, les histoires sont fortes, et on se sent bien peu de chose.
Attention, il ne vous reste plus qu'un mois pour profiter de ce festival.

CALYPSO - Musical Poetry In The Caribbean 1955-69

Ok, je vous ai déjà fait le coup du calypso l'été dernier avec King Pepe et son combo, mais il faut avouer que ce genre de musique est quand même tout bonnement parfait pour accompagner la plupart des activités de la belle saison. Ce petit côté vintage-cool-raoul-tropical terrasse tous les tubes de campings campagnards. Et quand c'est l'excellent label anglais Soul Jazz Records qui se charge de la sélection, on ne peut que se réjouir... et préparer quelques mojitos.


(disponible en cd et vinyle chez Soul Jazz Records / Pias)

mardi 26 août 2014

ONLY LOVERS LEFT ALIVE (Jim Jarmusch)

Ce film est disponible depuis peu en dvd, et comme c'est pour moi un des meilleurs long-métrages de l'année écoulée, il a sa place dans Myringa. Je ne suis pas un mordu d'histoires de vampires, mais la chronique du quotidien romantico-mélancolique de ce couple de suceurs de sang baigne dans un bouillon de cultures réellement enivrant et fascinant. Ces cousins éloignés de Dracula vivent entourés de livres, de disques, d'instruments de musique et autres objets, accumulés au fil des siècles. Le film est donc truffé de références subtiles et de bon goût (vous apercevrez par exemple un vinyle d'"Ultraglide In Black" des Dirtbombs, qui traîne dans le décor...). Comme il sait si bien le faire, Jarmusch impose une ambiance et un rythme qui vous absorbe totalement pendant deux heures, divaguant à Detroit et se ressourçant à Tanger.
(disponible en dvd et bluray)
La bande originale du film est bien entendu elle aussi vivement recommandée. A noter, le groupe Sqürl qui y apparaît est tout simplement le groupe du réalisateur.
(disponible en cd et vinyle chez La Baleine)

lundi 25 août 2014

CUBA GRÀFICA - Histoire de l'affiche cubaine

Un certain intérêt pour la force graphique des affiches de propagande, notamment communistes (soviétiques, chinoises...), et une petite virée à Cuba l'été dernier... forcément ce livre, sorti il y a quelques mois, ne pouvait qu'attirer mon attention... Lisez la suite dans WO.O.O

dimanche 24 août 2014

Écouter des disques comme des vieux ...

Ecouter des disques, c'est bien, des disques vinyles c'est encore mieux (on ne parle pas des cassettes, mais méfiez-vous quand même). Cet acte prend à contre-pied la tendance à la dématérialisation de la musique, tout comme on tente de résister à la malbouffe et au fast-food. Le fait de sortir un disque de sa pochette, le poser sur la platine, et l'écouter en entier, reste un comportement de base du véritable amateur de musique, bien loin de l'accumulation aveugle de milliers de fichiers mptrois et de la versatilité maladive de ceux qui ne cherchent qu'à être les premiers des premiers à plonger dans la nouvelle tendance (oui, celle qu'ils auront vite oubliée, après l'avoir dénigrée)...
Donc si vous aimez la musique, vous prenez le temps de l'écouter, dans les meilleurs conditions. Notamment avec un bon tourne-disque, et tout ce qui va avec... Et pourquoi pas sur du matériel vintage, qui a 30 ou 40 ans, mais qui offre une qualité de fabrication et une fiabilité que le ne trouve plus vraiment aujourd'hui. En plus, ça a de la gueule, non? 
Personnellement je me régale avec cette platine japonaise Kenwood/Trio kp2022 de 1972, associée à un ampli de la même marque et de la même époque, restaurée de fond en comble par Richard de l'atelier STEREOBROKE, basé à Saint-Etienne, qui fait un boulot incroyable de revalorisation sur des appareils en tous genres.


TATOUEURS, TATOUÉS / expo + livre

Depuis début mai, le Musée du Quai Branly, à Paris, propose l'exposition "Tatoueurs, Tatoués", en étroite collaboration avec Anne & Julien, créateurs de l'excellente revue "Hey!". Ce livre en est le catalogue... Lisez la suite dans WO.O.O

LA DISCOTHEQUE IDEALE... DETOURNEE.

Yoann est disquaire à Angers (nous avons d'ailleurs appris le métier ensemble au tout début du 21ème siècle). Yoann a un très bon coup de crayon, plutôt dans un esprit bédé ou caricature. Yoann a un sens de la dérision et de l'absurde supérieur à la moyenne nationale... Quand il enfile son costume de Robyo (genre cape, collant et crayon HB), et qu'il s'associe à Meurie Colorgirl, on se retrouve face à une collection de disques imaginaires et quelque peu farfelus. Il mélange des pochettes d'albums pour obtenir des sortes de mashups graphiques, des chanteurs et des disques qui existent peut-être dans la 4ème dimension... Et pour vous éclairer, chaque pochette s'accompagne d'une bio de l'artiste très détaillée, et délicieusement improbable. Le nom du blog, La Discothèque Idéale... Détournée.

Best Of 2013 MYRiNGA / STARTup magazine

L'excellent magazine STARTup (version papier) a disparu au début de l'été, après pas loin de vingt ans de bons et loyaux services... et c'est bien triste. Fin 2013 il avait laissé une petite place à MYRiNGA sur son site avec un top13 des meilleurs albums de l'année.