lundi 6 octobre 2014

MAMBO, l'artiste, pas la danse.

Ces trognes de peaux-rouges, aux attitudes décontractées et malicieuses, ce style coloré mais pas criard qui emprunte aussi bien au graphisme des années 60-70 qu'au graffiti old-school et au cartoon... ça vous dit quelque chose, non? Dans Myringa je vous ai déjà parlé de Guts, et pas qu'une fois, eh bien les superbes pochettes de ses disques sont signées "Mambo".
Franco-Hongrois, né au Chili, résidant désormais à Los Angeles, Mambo commence à secouer des aérosols dans les années 80. Il est issu du graffiti donc, mais ses influences sont tellement nombreuses et diverses que je ne me lancerai pas dans leur énumération.
Deux séries majeures représentent bien son travail: "Les Emotifs", ces fameux personnages, orange ou rouge, qui incarnent comportements et sentiments. Et la collection "Brainology", représentations plus abstraites et intuitives explorant les tréfonds du cerveau.
Une visite de son site s'impose: www.mambo.vu

Aucun commentaire: